Logo Thaing France


THAING BANDO et LETHWEI FRANCE
COMMISSION DE BANDO ET BOXE BIRMANE de la FFSC-DA régissant les arts martiaux et les sports de combats originaires du Myanmar

Site en construction
Directeur technique : Jean-Roger Callière - 06 84 04 03 83 - bando.competitiongmail.com - Facebook


29/08/2015 : STAGE DE REPRISE DE THAING : BANDO, BANSHAY ET LETHWEI






Stage de reprise de Lethwei, Bando et Banshay
Ouvert à tous : mise en place de groupe de besoin (niveau)


Samedi 29 août 2016 de 10h à 16h


Gymnase Yves Brouzet, rue Joseph Moutin, 38180 Seyssins




Participation 10 euros au bénéfice des sinistrés du Myanmar





Encadré par sayagyi Jean-Roger Callière ceinture noire 7° degré
et sayagyi Jean-Pierre Sappei centure noire 6° degré


Prévoir : une tenue de sport, gants, protections, sabres pour ceux qui en ont et un pique nique












Le Thaing qui se défini par se défendre en Birman est composé de 5 disciplines principales qui sont :

Le Bando
Le travail à mains nues, utilise une pratique axée sur le comportement des animaux. Il allie un ensemble de techniques : travail de percussion, de saisie, de projection et de soumission.
En occident, le terme "Bando" plus facile à prononcer remplace souvent de façon impropre le terme "Thaing" pour désigner l’ensemble des arts martiaux birmans.

Banshay
Le système de combat avec armes (bâton, lance, sabre, poignard) est la pratique majeure du système Thaing. Le travail des armes commence souvent par le maniement du bâton court. L'apprentissage du sabre est réservé aux plus expérimentés. L'arme spécifique du Banshay est le dha (sabre birman).

Lethwei
Le Myanmar Lethwei (boxe birmane) est une boxe traditionnelle : 9 armes, ou l’on utilise les pieds, les poings, les genoux, les coudes ainsi que la tête. Le Lethwei est pratiqué en occident en version dur « plein contact » avec 8 armes et en version contrôlé « light contact » avec 6 armes.

Naban
Le Naban est une forme de lutte et permet, quant à elle, une approche complète du travail au sol et du corps à corps, avec l'apprentissage des techniques de projection, de contrôle (immobilisations) et de soumission (clefs, strangulations, points de pression, pincements, écartèlements…). C'est une activité très physique, qui constitue la continuation logique du combat à mi-distance.

Les formes internes
C’est un travail de self défense doux avec des exercices de concentration en mouvement ainsi que de méditation qui agit dans les pratiques sportives comme sur les stress de la vie.

Commission de Bando et Boxe Birmane « Thaing Bando et Lethwei France » - Copyright 2015 - création sites internet